Rien n’est joué

Affiche du OUI pour l'indépendance de la Kanaky.

Rien n’est joué en Kanaky…

Le NON au référendum sur l’autodétermination de la Kanaky n’est pas une surprise compte tenu de la situation minoritaire du peuple kanak sur son propre territoire. Les effets de la colonisation ont tout simplement été confirmés par le référendum.

Il y a toutefois lieu de se réjouir du taux de participation plus élevé que prévu, 81% des électeurs ayant exercé leur droit de vote et surtout du 43% de OUI qui est une proportion elle aussi beaucoup plus élevée que prévu. N’oublions pas que la population kanak représente moins de 40% de la population totale ce qui indique qu’il y a eu une nette progression du vote indépendantiste et que des non-Kanaks ont voté pour l’indépendance.

Ce résultat signifie que le projet d’indépendance a réussi à mobiliser les électeurs kanak qui sont en meilleure position pour obtenir des concessions politiques de la France. Au-delà de ce pourcentage global, il faut aussi constater que les régions peuplées majoritairement de Kanak ont donné un appui massif au OUI qui dépasse les 70% des votes. Rien n’est joué en Kanaky et ces résultats ouvrent la porte à des résultats encore plus positifs lors des deux prochains référendums qui sont à l’ordre du jour d’ici 2022.

Denis Monière